Foire aux questions

Vous trouverez ici quelques réponses aux questions fréquemment posées par les prestataires et les structures bénéficiaires sur le fonctionnement du DLA.

FAQ

Prestataires

Vous devez prendre contact avec l’administrateur de la base : enee@avise.org qui vous donnera votre identifiant et votre code d’accès à votre fiche prestataire. Vous pourrez ainsi actualiser votre fiche.

Vous pouvez vous rendre sur le site internet du DLA régional et le contacter si vous ne trouvez pas les éléments de réponse à votre question.

Les réseaux ou d’autres acteurs de l’accompagnement peuvent être référencés comme prestataires. Cette intervention n’est pas compatible avec la participation de ces mêmes acteurs au fonctionnement des instances du DLA (comité de pilotage, comité d’appui). Le DLA peut s’appuyer sur des chartes de bonnes pratiques qui précisent le rôle et les modes d’intervention de ces acteurs.

Le fait d’être retenu dans une région ne signifie pas que vous pouvez intervenir dans toutes les régions.  Pour pouvoir intervenir dans une région, vous devez être référencé en amont dans cette région. Pour cela, prenez contact avec le DLA régional de cette région.

FAQ

Bénéficiaires

Vous retrouverez l’ensemble des informations concernant la spécificité des accompagnements en téléchargeant Les chiffres clés du DLA 2015

Depuis sa mise en place sur le territoire national en 2003, près de 49 000 structures d’utilité sociale ont été accompagnées par le DLA, représentant 620 000 emplois consolidés. Le DLA permet un véritable effet levier sur la structure et permet d’entrer en relation avec d’autres acteurs de l’accompagnement

Il existe plusieurs étapes. Tout le long du parcours d’accompagnement, le DLA intervient auprès de la structure par des rencontres physiques ou par téléphone pour que l’accompagnement ait un réel impact et les préconisations soient suivies d’effet.

Tout dépend de la problématique et du type d’accompagnement, ça peut aller de 2 mois à 2 ans.

Il n’y a pas de coût financier pour la structure, à part quelques territoires où les structures accompagnées participent financièrement. C’est un dispositif public financé par l’Etat, la Caisse des Dépôts et les collectivités locales. Mais un accompagnement coûte du temps humain, en effet il est primordial que la structure se rende disponible pour travailler de concert avec le chargé de mission DLA.

L’accompagnement se divise en 4 grandes parties :
1) L’accueil et l’orientation,
2) Le diagnostic partagé et le plan d’accompagnement,
3) La mise en place du plan d’accompagnement,
4) La consolidation de l’accompagnement (suivi).
La structure est partie prenante dans ce process. Il ne s’agit en aucun cas d’un audit ou d’une formation mais d’un processus qui amène la structure à se poser les bonnes questions et les aider à identifier la/les problématique(s) et comment répondre aux problèmes identifiés.