Le rôle du prestataire

Pour accompagner les structures sur les besoins identifiés, les chargés de mission DLA font appel à des prestataires externes qui peuvent être des acteurs associatifs ou sous statut commercial. Ces derniers effectuent des missions de conseil et d’appui selon le cahier des charges établi par le DLA.

Une mission de conseil et d'appui

des structures accompagnées

Suite au diagnostic de la structure bénéficiaire, effectué par le chargé de mission DLA, ce dernier rédige un cahier des charges et sélectionne grâce à un appel d’offre un prestataire externe pour accompagner la structure.

Le prestataire réalise ensuite sa mission d’accompagnement, en lien permanent avec le chargé de mission DLA.

S’appuyant sur le cahier des charges, le prestataire s’engage à en respecter les objectifs et modalités, ainsi que la charte des prestataires.

Apporter une réponse

aux problématiques posées

Son rôle est d’accompagner la structure et de lui fournir tous les outils et conseils afin que cette dernière puisse être acteur à part entière de son accompagnement. Il appuie la structure sans pour autant faire à sa place. Réalisée sur mesure, chaque intervention est unique et répond aux besoins spécifiques de la structure.

Le chargé de mission DLA et le prestataire agissent en lien étroit, dans un souci de complémentarité, de confiance, d’écoute réciproque, de partage des informations et de parfaite transparence.

A l’issue de la prestation, l’accompagnement fait l’objet d’une évaluation par le chargé de mission et par la structure bénéficiaire. Le résultat est notamment mesuré en fonction du degré d’appropriation par la structure accompagnée du travail effectué.

  • Il est pointu sur une ou plusieurs compétences techniques

    par exemple : contrôle de gestion, RH, management, gestion de conflit, restructuration économique…

  • Il a une bonne connaissance d’un ou plusieurs secteurs d’activité

    et en maîtrise le modèle économique, organisationnel, réglementaire, institutionnel…

  • Il a une connaissance reconnue du milieu associatif et de l’ESS

    ou peut proposer des méthodologies adaptables à ce secteur

  • Il peut répondre aux appels d'offre

    lancés par les chargés de mission DLA qu'il soit présent ou non dans la base nationale Enée des prestataires

  • Il effectue des missions d'appui et de conseil

    auprès des bénéficiaires accompagnés, sans faire à leur place

Nous avons réalisé un accompagnement collectif sur le thème de la communication avec les réseaux sociaux auprès de 10 structures.  N'étant pas à but lucratif, leurs problématiques sont donc différentes de celles de nos interlocuteurs habituels. Nous avons dû trouver comment intégrer des outils qui conviennent à leurs pratiques et cibles. C’était stimulant,  car il a fallu mettre à contribution nos compétences dans une approche plus citoyenne et en dehors de notre zone d’expertise habituelle.

Emily Gonneau, co-fondatrice de Nüagency,

Nous sommes prestataire pour le DLA depuis 2007. Notre rôle est d’avancer pas à pas avec la structure accompagnée, en lui donnant le temps de réagir, d’évoluer et d’intégrer les enseignements. Contrairement à une formation, la démarche accompagnée, même collective, s’inscrit dans la durée. Nous ne faisons pas que livrer un contenu pré-formaté, il faut le contextualiser pour que les structures se l’approprient, et cela passe par l’échange. C’est une liberté que l’on ne retrouve pas dans la formation.

Arnaud Dubois, créateur de Collectiv’idées,

Vous souhaitez devenir prestataire DLA ?

Documents à télécharger