[Belles Histoires]  DLA & IAE

Créé par un collectif engagé pour sauver une activité de maraîchage biologique, l’atelier et chantier d’insertion Graine en Main, en Normandie, a rapidement eu besoin de réviser son modèle économique et son organisation interne afin de faire perdurer ses activités. Antoine Fitte, chargé de mission DLA, et Arthur Baur, directeur de l’association Graine en Main, reviennent sur l’accompagnement DLA visant à la pérennisation de la structure.

TEMOIGNAGES d’Arthur Baur, directeur de Graine en Main, et d’Antoine Fitte, chargé de mission DLA.

[INSPIRATION] Un appui à la consolidation d’un atelier et chantier d’insertion

Graine en Main, structure d’insertion dans le maraîchage biologique en Seine-Maritime, est née, il y a environ 3 ans et demi, de la force d’un collectif : lorsqu’un maraîcher annonce aux membres de son association de consommateurs locaux (Association pour le Maintien de l’Agriculture Paysanne ou AMAP) qu’il est contraint de fermer sa structure, les adhérents de l’AMAP s’engagent collectivement pour sauvegarder l’activité de la ferme et l’emploi du maraîcher. C’est ainsi que nait l’association Graine en Main !

Avec enthousiasme et énergie, le collectif transforme ainsi la ferme en atelier et chantier d’insertion (structure assurant l’accueil, l’embauche et la mise au travail sur des actions collectives des personnes sans emploi rencontrant des difficultés sociales et professionnelles particulières), membre de deux grands réseaux : Cocagne et CHANTIER Ecole.

Cette évolution nécessaire, mise en œuvre dans un délai très court – moins d’un an s’écoule entre la création de l’association et l’embauche des premiers salariés en insertion – n’a laissé que peu de temps à la réflexion et à l’élaboration d’un modèle économique et organisationnel pérenne, laissant apparaitre rapidement de nouvelles difficultés économiques, malgré un apport de fonds citoyen et un fort engouement pour l’offre de Graine en Main.

C’est dans ce contexte qu’un accompagnement DLA pour Graine en Main a été proposé par la communauté urbaine Le Havre Seine Métropole, et mis en place sous la conduite d’Antoine Fitte, chargé de mission DLA, porté au niveau départemental par France Active Normandie.

[ACTION] Un diagnostic à 360° pour répondre aux enjeux stratégiques de la structure

Pour le directeur de Graine en Main, Arthur Baur, « le diagnostic réalisé par Antoine a permis de bien identifier nos enjeux » : en effet, l’analyse, tout en mettant en avant l’implication de l’équipe et le succès de l’activité, a souligné le besoin de travailler sur le modèle économique et la stratégie de consolidation, ainsi que sur l’organisation interne, pour une meilleure efficacité globale.

Toujours selon Arthur Baur, « à la suite du diagnostic, Antoine a fait appel à des consultants très qualifiés » pour travailler de façon approfondie sur les enjeux identifiés. Le chargé de mission DLA a beaucoup échangé avec les consultants, afin qu’ils aient bien à l’esprit tous les éléments clés pour aborder le travail avec Graine en Main le plus efficacement possible. Arthur Baur souligne également que la présence du chargé de mission DLA lors des premières journées de travail avec les consultants a facilité le démarrage de cette phase.

Le travail sur le modèle économique, réalisé par le cabinet Cap’Actions, a donné lieu à une dizaine de préconisations, portant notamment sur la gestion de la production, la structuration de l’offre, la stratégie de distribution, etc. Quant aux recommandations qui seront issues du travail sur l’organisation interne, réalisé par l’organisme Uniformation, elles s’articuleront avec ces préconisations sur la stratégie économique.

[CAPITALISATION] Une prise de recul fructueuse

Selon Arthur Baur, l’accompagnement DLA a permis une prise de recul fructueuse pour Graine en Main : « cet accompagnement a été important pour nous car cela faisait 2 ans et demi que nous étions dans le feu de l’action ». Antoine confirme : « l’accompagnement DLA a permis à la structure de se réinterroger sur ses pratiques et d’envisager des changements de logiques ». Enfin, selon Arthur Baur, une des clés du succès de l’accompagnement est que « dans le cadre de l’accompagnement, Antoine a fait preuve de beaucoup d’implication pour notre projet ! ».

Pour assurer le suivi de cet accompagnement, il a été proposé que le chargé de mission DLA, dans le cadre de son rôle de coordinateur du parcours d’accompagnement, reste en contact avec Graine en Main pour appuyer l’appropriation, par la structure, des différentes recommandations réalisées. Cette coopération, aux modalités en discussion, a sûrement un bel avenir devant elle !