[Belles Histoires]  DLA & accompagnement éducatif

Basée sur le Pays Basque, l’association Ammets, « rêve » en basque, a été créée en 2012 par une équipe de professionnels issus du milieu médico-social avec un double objectif : mettre en place des ateliers éducatifs dans les institutions spécialisées (théâtre, musique, arts plastiques…) et proposer un accompagnement éducatif à domicile basé sur des programmes comportementaux et éducatifs à des enfants atteints de troubles envahissant du développement. Manu Palacios, fondateur de l’association, nous explique comment le DLA l’a aidé, lui et les personnes à l’origine du projet, à structurer le projet associatif et créer des emplois.

INTERVIEW DE MANU PALACIOS

Fondateur de l’association Ammets

[INSPIRATION]

« Notre projet est né d’un constat de terrain : le manque d’accompagnement des enfants et jeunes adultes en institutions spécialisées. Nous étions soutenus par des professionnels du secteur et des familles mais nous n’arrivions pas à faire naître le projet et la structure. Quand on veut monter des projets de ce type, on est seuls et isolés. Je me suis donc adressé à la Maison des associations de Bayonne qui nous a orienté vers Profession Sport & Loisirs 64 ».

L’association Profession Sport & Loisirs 64 (PSL64) a pour but le développement économique local par les métiers du sport et de l’animation. Elle met en œuvre un certain nombre de programmes d’accompagnement, parmi lesquels le DLA.

[ACTION]

« Cathy Fischer, chargée de mission DLA, a pris le temps de nous rencontrer. Ce qu’il y a de miraculeux c’est qu’elle ait vu plus de potentiel que nous dans le projet. Nous étions partis sur un modèle basé sur le bénévolat mais après un an, à bout de souffle, nous avions touché les limites de notre engagement. Cathy nous a fait prendre conscience de la limite de ce modèle. Elle nous a alors expliqué ce qu’était le DLA et nous a accompagné avec un prestataire ».

Cathy Fischer explique : « Il a fallu accompagner l’association sur sa professionnalisation pour passer le cap de la création d’un premier emploi. En effet, leur projet répondait à un réel besoin du territoire ». Manu reprend : « Le fait d’être accompagné par des personnes qui croyaient au projet nous a mis en confiance et nous nous sommes laissés guidés. Le DLA nous a aidé à organiser notre pensée, à structurer le modèle économique et à nous mettre en réseau avec des partenaires. »

[CAPITALISATION]

« Il y a aussi ce qui se passait entre les séances de DLA et après ». Manu insiste sur la disponibilité et les liens créés avec PSL64. L’équipe l’a encouragé à se former : il a participé aux soirées d’informations et a suivi des modules pour obtenir le Certificat de Formation à la Gestion Associative (CFGA) : « J’ai vécu le DLA comme une formation ».

Le 1er poste a été créé 2 ans après le démarrage de l’association. Aujourd’hui, l’association emploie 3 salariés en CDI, et un 4ème poste est en création. L’association accompagne aujourd’hui 10 familles et 15 enfants dans le cadre de ses programmes itinérants.

En parallèles, de nombreuses actions se sont montées, comme des activités de théâtre auprès de jeunes en rupture scolaire. « Il y a pleins de belles choses à faire » confie Manu Palacios. L’associations ne manque pas d’idées. Elle projette notamment la création d’un 5ème poste salarié dans un espace de vie social (EVS), dispositif de la CAF, en quartier politique de la ville sur la côte basque. Un espace de vie sociale est une structure associative de proximité qui touche tous les publics (familles, enfants et jeunes) et propose des actions collectives pour renforcer le lien social et les initiatives collectives.  « Cela boucle la boucle : un lieu ouvert à tous, qui permet de mixer les publics ».

Pour aller plus loin : https://www.ammets64.fr/